Evaluation des dispositifs de protections pour motocyclistes

Transpolis propose d’évaluer les systèmes de protection des motocyclistes selon plusieurs normes : française, européenne ou espagnole.

  • Le protocole français dit protocole « LIER »,
  • La norme nationale espagnole UNE 135900.
  • La procédure d’essai européenne CEN/TS 1317-8

Ces méthodes d’essai consistent toutes à projeter un mannequin anthropomorphe simulant un motocycliste glissant sur le sol contre la partie inférieure de la barrière équipée de système de protection. Ce mannequin, habillé d'une combinaison et d'un casque de protection, est équipé de capteurs permettant d’évaluer la sévérité du choc.

La méthode d’essai européenne CEN/TS 1317-8 consiste à projeter un mannequin à 60 km/h (ou à 70 km/h) avec un angle d'approche de 30°. Le mannequin est positionné sur le dos, la tête en avant. Pour une dispositif de protection continu (les plus fréquents sur le marché) on procède aux 2 lancers suivants:

  • premier lancer : choc au droit d’un support;
  • deuxième lancer : choc entre les supports.

Transpolis : Test 1 de la méthode d'essai XP CEN/TS 1317-8 Transpolis : Test 2 de la méthode d'essai XP CEN/TS 1317-8

Critères de performance et d'acceptation du dispositif de sécurité

Les critères retenus pour l'acceptation et la classification du dispositif sont les suivants :

  • le critère d'impact de la tête (HIC- Head Impact Criterion) – calculé à partir des décélérations de la tête,

  • l'effort de compression du cou,

  • l'effort de traction du cou,

  • l'effort de cisaillement du cou,

  • le moment de la rotation latérale de la tête/cou,

  • les moments de la rotation avant / arrière de la tête/cou,

  • il ne doit se produire aucune rupture du système,

  • le mannequin ne doit pas rester coincé dans le système,

  • le mannequin ne doit pas franchir le système,

  • les membres du mannequin ne doivent pas se détacher et la peau ne doit pas être lacérée.

A ces essais, doivent s'ajouter un ou plusieurs essais avec véhicule selon l’EN 1317-2 permettant de vérifier que le dispositif de sécurité routier ainsi constitué (nouvelle conception ou adaptation d'un dispositif existant) assure la retenue d'un véhicule dans des conditions satisfaisantes. Dans le cas d'une adaptation sur un dispositif existant, le niveau de retenue doit correspondre au niveau initial de performance du dispositif.

Pour toute demande d'informations ou de tarifs, contactez-nous à contact@transpolis.fr

À consulter également

Norme européenne EN 1317

La norme EN 1317-5 (Exigences relatives aux produits, durabilité et évaluation de la conformité) s'inscrit dans le cadre de la Directive Européenne des Produits de Construction et vise au marquage CE des dispositifs de retenue routiers, en particulier des barrières de sécurité, des atténuateurs de chocs, des transitions et extrémités de barrières.

Lire la suite
Norme européenne EN 12767

TRANSPOLIS offre une large gamme de services et réalise notamment des essais de choc répondant aux conditions de la norme EN 12767 qui correspond à la Sécurité passive des structures supports d'équipements de la route.

Lire la suite
Tests sur dispositifs anti-intrusion

TRANSPOLIS est doté, depuis plusieurs années, de toutes les ressources nécessaires pour la réalisation d’essais de choc sur tout type de barrière défensive tels que les bornes escamotables, les bornes fixes, les plaques de barrage escamotable (road blocker) ou autre.

Lire la suite
Evaluation des raccordements de barrières (NF 058)

En l’absence de norme européenne permettant d’aboutir à un marquage CE des raccordements dans le cadre de la norme harmonisée EN 1317-5, l’ASCQUER a initié la prise en compte de ces dispositifs pour permettre leur certification NF.

Lire la suite


HAUT