La voix de l'Ain

Parution : 29 avril 2016 - Titre de l'article : "La ville de demain se dessinera-t-elle dans la Plaine de l'Ain ?"

Logo Voix de l'Ain

"Nous allons créer l'unique ville laboratoire en Europe à horizon 2018."

 

EXTRAITS d'une interview de Stéphane Barbier, directeur du développement de la société  TRANSPOLIS.

Quel est l'objet de ce projet ?
Nous allons créer sur 83 hectares l'unique ville laboratoire en Europe pour innover et expérimenter dans le champ de la mobilité urbaine. En effet, un lieu de mise au point est nécessaire pour produire des situations réelles, avec un contexte urbain reproduit à l'identique.

Quel sera le quotidien du site, une fois ouvert ?
Il sera loué à des industriels qui auront besoin de mener des expérimentations. Transpolis viendra greffer des services d'ingénierie, de recherche et développement, qui sont encore à définir. L'industrie du transport, au sens large, sera le cœur de cible. Cela concernera aussi les personnes qui travaillent sur les routes, le personnel des télécoms, des systèmes énergétiques, d'abribus, d’éclairages intelligents…Ce site sera ouvert à nos partenaires et à nos clients, qui auront besoin de travailler sur la plate-forme. Le cœur des compétences sera fourni par Transpolis.

Comment seront accueillis les ingénieurs, chercheurs, techniciens ?
Il y aura des locaux d'hébergement pour tout le monde. Nous réfléchissons avec la Communauté de Communes de la Plaine de l'Ain quant à l'installation d'un incubateur ou d'une pépinière d'entreprises si les besoins sont croissants.

Ce site est donc la première étape pour Transpolis ?
Ce qui rend Transpolis unique c'est son environnement : un site de 83 hectares qui mixe expérimentations et innovations, et qui a le souci d'impliquer des industriels, des usagers, des collectivités...Récemment Google a annoncé qu'elle allait créer sa propre ville. Il y a donc un réel besoin d'autant qu'il n'y a aucun équivalent dans le monde.

Publié le 06 juin 2016 par NOUHAUD Alix .


HAUT